Compte tenu de l’essor important de lachirurgie bariatrique depuis une dizaine d’années, le groupe d’études français sur les grossesses après chirurgie bariatrique vient d’édicter des recommandations dont certaines concernent le suivi biologique.

Il est conseillé d’attendre 12 à 18 mois après la chirurgie pour débuter une grossesse.

Un diabète pré-gestationnel doit être dépisté avant la grossesse par une glycémie à jeun et un dosage d’hbA1c. En cas de négativité il devra être renouvelé à chaque trimestre.

Compte tenu des risques de carence et des supplémentations nécessaires le suivi biologique doit être étroit et a minima trimestriel sur les paramêtres suivants : hémogramme, TP, ferritine, CSS, albumine, préalbumine, vitamine D, folates sériques et érythrocytaires, vitabine B12, PTH, calcémie, phosphorémie, magnésémie, sélenium et zinc sérique.

Les valeurs de référence doivent également être adaptées car il y a une diminution significative de 25 à 30% durant la grossesse de nombreux paramètres : Hb, albumine, vitamines B9, B12, D, Zn, Ca, ferritine, Mg et PTH).

La supplémentation doit s’adapter à ces valleurs de références car des apports excessifs peuvent être nocifs (risque tératogène pour la vitamine A, risque d’hypotrophie en cas de surdosage en fer ou d’apports protéiques).

Ref : Annales d’endocrinologie vol. 79, Septembre 2018

Archives Actualités scientifiques